Ebola a attaqué la Guinée, d'une façon très dure, en tuant un millier de personnes. Maintenant que la maladie s'est atténuée, la population doit faire face à une crise alimentaire très grave: l'agriculture est en genoux, 1,2 million de personnes souffrent la faim. Le manque de main-d'œuvre à cause de l'épidémie, la clôture des frontières, la création de places pour la quarantaine, les limitations dans les déplacements exigés par les autorités ont pénalisé beaucoup le commerce et la vie quotidienne des gens. Avec le blocage des importations et des exportations le travail agricole a été interrompu, dans les marchés locales il y a moins de nourriture et ce qu'il y a est plus cher, insoutenable pour les familles plus pauvre.

Les conséquences de ce déséquilibre pèsent sur des millions de paysans qui ont subi nombreuses pertes et qui doivent affronter des énormes difficultés dans l'accès à la nourriture. Les récoltes (et la semailles pour les prochains mois) sont à risque pour la manque de main-d'œuvre à causa des restrictions aux déplacements pour ceux qui sont en quarantaine et aux peur de contagion.

CISV travaille en coopération avec cinq coopératives agricoles (CNOP-G, FUMA-HG, FUPRORIZ-HG, FUCPIS-G et la MAS) dans les villages de Kankan, Kouroussa, Siguiri, Mandiana et Kérouané afin de impliquer 1900 familles de paysans dans des activités qui puissent améliorer la qualité et la quantité des production de riz, de légumes et réactiver les marchés locales de Kankan, Conakry et d'autres marchés urbaines. Le but de Cisv est celui de soutenir l'agriculture familiale agro-écologique, afin de donner aux paysans la possibilité de nourrir eux-mêmes, leur famille et leur communauté.

Parmi les activités on est en train de s'occuper de :
- Restructurer 5 puits qui auront soit des pompes manuels soit des pompes automatiques pour l'irrigation
- Assigner 475 hectares de terrain à cultiver avec des techniques agro-écologiques.
- Acheter des équipements pour la transformation de riz, de légumes et d'autres petits outils pour la cuisson à vapeur du riz et pour a transformation de l'igname en farine.

Aide nous à continuer ces nombreuses activités et à reconstruire le tissu agricole et commercial de Kankan, Kouroussa, Siguiri, Mandiana et Kérouané.
Ce projet a été réalisé en collaboration avec LVIA